Votre CV et votre lettre de motivation sont arrivés à destination, c’est à présent à vous de jouer et de convaincre le recruteur ou le responsable des RH. Comment laisser une (bonne) impression inoubliable pendant cet entretien ? Nous avons rassemblé ici une foule de conseils que vous pourrez directement mettre en pratique lors de votre prochain entretien d’embauche.

Pour vous faciliter la tâche, nous avons scindé les conseils en deux parties : des conseils sur la forme (comme le langage corporel) et des suggestions sur le contenu (ce qu’il faut dire et la manière de le faire) de l’entretien.

Comment se comporter lors d’un entretien d’embauche ?


1. Saluez votre interlocuteur avec une poignée de main ferme

Il n’y a rien de tel pour faire bonne impression qu’une poignée de main ferme. Vérifiez que vos mains ne sont pas moites avant de pénétrer dans le bureau. Accompagnez votre poignée de main d’un sourire chaleureux et enthousiaste.

2. Regardez le recruteur droit dans les yeux

Vous n’êtes pas sur l’île de la tentation, mais voulez tout de même convaincre le recruteur de vous choisir. Maintenez un contact visuel, sans exagérer. N’oubliez pas de cligner des yeux !

3. Asseyez-vous en gardant le dos droit et adoptant une attitude ouverte

Une personne qui aborde la vie le dos droit est une personne sur qui on peut compter. Vous devez le garder à l’esprit en vous installant devant un recruteur. Relâchez les bras à côté de votre corps ou déposez-les éventuellement sur la table, sans les croiser. Une attitude ouverte témoigne de votre intérêt pour l’interlocuteur et la fonction.

 4. Parez-vous de votre plus beau sourire

Terminez l’entretien d’embauche sur un esprit positif et souriez régulièrement. Vous ne devez pas rire à tout va à en avoir des crampes. Le recruteur raconte une anecdote amusante ? Riez de bon cœur avec lui. Évitez de préférence les rires nerveux.

5. Gardez le contrôle de vos membres et de votre niveau de stress

Croisez vos pieds afin d’éviter d’avoir un besoin irrépressible de bouger les jambes. Cette position vous aidera à contrôler le stress et à exulter le calme. Vous avez un stylo en main et tendance à jouer avec ? Déposez-le, afin de ne pas énerver le recruteur.

6. Éteignez votre téléphone

Laissez votre téléphone dans la poche de votre veste ou votre sac à main afin de ne pas avoir tendance à constamment regarder sur votre écran. Mettez votre téléphone en mode avion, afin de ne pas être perturbé par les bips et autres sonneries. En cas d’urgence (du genre « un membre de la famille est hospitalisé ») et si vous attendez un appel vraiment important, vous pourrez alors en faire mention au début de l’entretien.

7. Adoptez le bon code vestimentaire

Habillez-vous pour l’occasion et selon le style de l’entreprise. S’il s’agit d’une grande entreprise très corporate, optez alors pour une tenue formelle. L’entreprise en question possède un site Web cool et tendance ainsi qu’un jeune effectif ? Optez alors pour un look plus décontracté histoire de ne pas donner une impression de rigidité.

8. Terminez soigneusement l’entretien

Qu’il se soit déroulé parfaitement ou ait été un échec total, n’oubliez pas ceci : terminez toujours bien un entretien d’embauche. Si la fonction n’est pas faite pour vous, il n’est pas exclu que vous croisiez à l’avenir une nouvelle fois le recruteur. Remerciez votre interlocuteur pour l’entretien et serrez-lui une nouvelle fois la main.

Que devez-vous absolument dire pendant l’entretien d’embauche et comment l’aborder ?


9. Restez sur le sujet et ne vous égarez pas

Répondez concrètement aux questions du recruteur et évitez les énoncés généraux. « J’ai assuré une foule de tâches administratives pour mon ancien employeur. » Expliquez précisément le contenu de votre ancienne fonction. Si vous hésitez sur une réponse, ne tournez pas autour du pot. Parfois, il est bon de savoir quand il est préférable de se taire. Vous réduirez ainsi le risque d’être pris au piège.

 10. Présentez-vous sommairement

Vous êtes sans aucun doute extrêmement intéressant. Nous le pensons sincèrement. Mais pendant un entretien d’embauche, vous devez donner un court pitch à votre sujet. Restez concis et donnez rapidement vos points forts. Évitez un monologue long de plusieurs minutes.

11. Soyez enthousiaste, mais évitez de tomber dans l’arrogance

Si l’on vous pose des questions à propos de votre intérêt pour la fonction, ne manquez pas de parler avec fougue du contenu de la fonction et de vos ambitions. Mais ne vous brûlez pas en étant trop sûr de vous en évoquant votre expérience et vos connaissances. Celui qui se vante n’est écouté que par lui, ne l’oubliez pas.

12. Soyez poli

Adaptez votre langage à votre interlocuteur. Il parle de manière formelle ? Essayez d’en faire autant. Il en va de même s’il adopte une approche plus informelle. Ne vous faites cependant pas prendre au piège et évitez le comportement familier. Évitez aussi les jurons.

13. Ne parlez que de manière positive de vos précédents employeurs

Nous dévorons tous les tabloïdes et cliquons avidement sur les nouvelles croustillantes, mais un recruteur n’a pas besoin d’entendre des histoires juteuses sur votre ancien employeur. Ne critiquez donc personne. « Si vous n’avez rien de positif à dire sur une personne, il est préférable de vous taire », selon un adage plein de sagesse.

14. Participez activement à l’entretien

Écoutez attentivement toutes les questions et laissez à chaque fois votre interlocuteur aller jusqu’au bout. Il y a quelque chose que vous n’avez pas bien compris ? N’hésitez pas à lui demander de reformuler la question. Vous voulez savoir autre chose ? Allez-y, votre approche intéressée fera mouche.

15. « Je ne sais pas » est aussi une réponse

Vous allez très probablement devoir répondre à une foule de questions. Si vous n’êtes pas capable d’y répondre, ce n’est pas grave. Il est nettement préférable de répondre un « je ne sais pas » honnête au lieu d’inventer une histoire (socialement souhaitable).

16. Donnez des explications supplémentaires lorsque c’est nécessaire

Faire une énumération de vos points faibles ne fera pas bonne impression. Si vous mettez cependant vos points faibles en avant en expliquant la manière dont vous les gérer, cette mauvaise impression disparaîtra directement. « J’ai parfois tendance à reporter les choses, raison pour laquelle je divise des missions importantes en tâches plus petites, assorties de délais. La pile de travail semble soudainement plus abordable. »

Il en va de même pour les questions plus générales à propos de vos caractéristiques, du contenu de la fonction et de vos attentes. Donnez un exemple pour clarifier votre réponse. Le recruteur pourra ainsi se faire une idée plus claire.

17. Préparez bien l’entretien

Un candidat préparé en vaut deux. Si vous lisez cet article de blog et prenez nos conseils en ligne de compte, vous serez déjà sur la bonne voie. La préparation peut avoir trait tant au contenu (entreprise et contenu de la fonction) qu’à la pratique (ponctualité et apparence).

18. Restez vous-même

Ne vous oubliez pas pendant l’entretien. Il est inutile de donner une autre image de soi. La vérité tombera tôt ou tard. Ne vous montrez pas trop désespéré. Si le recruteur remarque qu’il n’y a aucune adéquation avec le profil recherché, il est alors préférable d’accepter cette décision.

Si vous gardez ces conseils à l’esprit pendant votre prochain entretien d’embauche, tout se passera bien. Vous souhaitez obtenir de plus amples conseils ? Découvrez plus d’informations utiles dans ce guide de candidature ou parcourez les articles intéressants de notre blog.

Vivaldis

Vivaldis

Appelez-nous un bureau d’intérim, une agence d’intérim ou des chercheurs d’emploi, mais avec de véritables personnes… car telle est notre véritable nature. Et dans le meilleur des cas, nous construisons ensemble des affinités très précieuses. Parce que Vivaldis s’engage uniquement pour le meilleur. Pour vous offrir un emploi ou un collègue qui vous va à 100%. Un petit coup de pouce qui vous donne un désir indescriptible d’en faire quelque chose. Car tout comme la vie, un emploi est ce que vous en faites.
Vivaldis