On peut le dire : la demande en ouvriers pour la construction était déjà élevée, mais elle continue de croître.
À un rythme nettement supérieur à l’offre de candidats immédiatement disponibles. Et ce alors même que le secteur de la construction aborde une période de grandes évolutions, entre autres par la numérisation et de nouvelles formes de gestion de projet. Bieke Maes (Business Manager Vivaldis Construct) et Régis Birgel (Sales & Business Manager Vivaldis) expliquent leur approche – couronnée de succès – de mise en adéquation de l’offre et de la demande sur ce marché critique.

Vivaldis Construct n’est pas nouveau dans la construction. Depuis déjà 10 ans, cette division recherche des talents et noue des relations de confiance avec entrepreneurs, promoteurs immobiliers, commerçants en matériaux de construction, etc. « Nous construisons notre réseau d’entreprises, nous connaissons le secteur de l’intérieur. » Entre-temps, Vivaldis Construct est devenu une solide division spécialisée avec 15 agences propres, 35 collaborateurs et, depuis 2018, également Vivaldis Construct Employés.

Bieke Maes, Vivaldis Construct :
« Le nombre de postes vacants atteint un niveau record, tandis que celui des diplômés et demandeurs d’emploi dans la construction diminue. Cela nécessite un dur labeur. Toutefois, un avenir est certainement possible. La construction aura toujours besoin de main d’œuvre. Nous devons dès lors exploiter au maximum l’offre disponible. La formation est de plus en plus assurée, non pas par l’école, mais par les entreprises, le VDAB, la Confédération Construction, etc. Il s’agit d’un défi que nous relevons avec eux. Nous sommes partenaires sur le marché de l’emploi. »

« La construction aura toujours besoin de main d’œuvre. Il s’agit d’un défi que nous relevons avec les autres partenaires du marché de l’emploi. » Bieke Maes

Reconnaître le potentiel

Comment Vivaldis Construct parvient-il à mettre en adéquation offre et demande ?

BM : « Nous sommes proches du secteur et des entreprises. Nous savons ce dont ils ont besoin, nous connaissons leur culture d’entreprise et nous parlons la même langue. Mais nous sommes également proches des candidats. Lors des entretiens, nous ne nous enquerrons pas uniquement de leur formation et de leur expérience ; nous sondons aussi leur attitude et leur motivation. Car ces dernières peuvent être au moins tout aussi importantes. Nous pouvons ainsi reconnaître des candidats à potentiel et les proposer à l’entreprise adéquate, même s’ils ne répondent pas à 100 % aux critères du profil recherché. C’est là toute la différence. »

« Attendre la perle rare ? Faites plutôt le bon choix avec nous parmi les candidats disponibles. » – Régis Birgel

Un large éventail de profils

En raison de sa relation proche avec les entreprises de construction, Vivaldis Construct sait rapidement ce dont elles ont besoin. Vivaldis Construct Employés a été lancé en 2018. Cette division spécialisée, qui prend place aux côtés de Vivaldis Construct, se concentre sur les ouvriers. La nouvelle division est axée sur les autres profils indispensables au secteur de la construction.

Régis Birgel :
« Songez aux chefs de chantier et de projet, aux coordinateurs, aux préparateurs et calculateurs, pour ne citer que quelques exemples. Notre encadrement aux entreprises s’en trouve amélioré. »

Et cela est nécessaire, car ces profils qui travaillent avec un statut d’employés occupent souvent des positions-clés sur les chantiers et au sein des projets, mais sont tout aussi rarement des ouvriers qualifiés prêts à l’emploi.

« Ces profils vont à l’avenir gagner en importance, notamment en raison de la numérisation croissante et d’une foule de nouvelles formes de gestion de projet, comme le BIM. La transition vers ces outils est aussi accélérée par le resserrement du marché de l’emploi. »

Est-il encore question de travail intérimaire ou Vivaldis Construct va-t-il plus loin ?

RB : « Dans pratiquement tous les cas – grosso modo 95 % – il existe une option “fixe”. Nous jouons donc assurément un rôle dans le recrutement et la sélection pour le secteur de la construction. »

Toujours proche et ouvert

Le maintien et l’optimisation de l’afflux de candidats constituent seulement l’un des défis auxquels Vivaldis fait face chaque jour. Un défi qu’il relève avec plaisir. Non seulement dans les nombreuses agences – « nous nous qualifions de magasin de proximité du recrutement, toujours proche » –, mais aussi de plus en plus souvent en ligne. C’est là aussi tout l’art : attirer autant de potentiel que possible.

RB : « Nous avons récemment investi massivement dans notre communication numérique. Nous avons débuté avec l’inbound marketing et le lead generation, nous avons mis sur pied un nouveau site Web et ouvert un portail pour candidats : MyVivaldis. Ils peuvent y créer un profil et suivre ensuite leur candidature à tout moment. Cette transparence est typique à Vivaldis. Un entretien et puis plus de nouvelles ? Pas avec nous ! »

« Si l’on devait comparer le marché de l’emploi à The Voice, ce sont les candidats qui occupent les chaises et choisissent le meilleur employeur ». – Régis Birgel

Vous êtes une perle rare à la recherche d’un emploi dans la construction ?

Vivaldis

Vivaldis

Appelez-nous un bureau d’intérim, une agence d’intérim ou des chercheurs d’emploi, mais avec de véritables personnes… car telle est notre véritable nature. Et dans le meilleur des cas, nous construisons ensemble des affinités très précieuses. Parce que Vivaldis s’engage uniquement pour le meilleur. Pour vous offrir un emploi ou un collègue qui vous va à 100%. Un petit coup de pouce qui vous donne un désir indescriptible d’en faire quelque chose. Car tout comme la vie, un emploi est ce que vous en faites.
Vivaldis